Recherche

Asphaltierung Utoquai

Asphaltierung des Utoquai in Zürich  (Schweizerische Zeitschrift für Strassenbau, 1915)



Retour à la page précédente

Vaincre les obstacles et aménager le territoire en Suisse

Ce projet de recherche examine les rapports entre la façon dont les distances ont été vaincues et l’aménagement du territoire. Il confronte sur le long terme le développement du système de transport et du système spatial, avec l’accessibilité des différentes parties du territoire. Le titre du projet est «Entwicklung des Transitverkehrs-Systems und dessen Auswirkungen auf die Raumnutzung in der Schweiz», soit «Développement du système de trafic de transit en Suisse et son influence sur l’aménagement du territoire en Suisse»

La modification de l’accessibilité des différentes régions constitue un paramètre central pour comprendre et analyser les effets spatiaux des mesures d’aménagement (infrastructures, services de transports) sur les systèmes de trafic. Le projet doit poser les bases méthodologiques et quantitatives pour l’étude de la question sur une longue période.

 

La modélisation de 270 ans de développement du trafic

L’idée de base du projet de recherche repose sur la combinaison de deux axes de recherche. D’une part, elle s’appuie sur une analyse du développement du trafic de transit (infrastructures, services de transport) et de la structure territoriale à l’échelle suprarégionale en Suisse depuis le début de la première phase de construction des routes carrossables, soit depuis la mise en place d’infrastructures routières d’Etat vers 1750, jusqu’à l’achèvement des constructions décidées aujourd’hui, vers 2020. D’autre part, elle comprend une modélisation, c’est-à-dire la reproduction idéalisée du trafic réel comme réseau logique sur les réseaux physiques.

Ces analyses constituent une base précieuse pour une politique des déplacements et de l’aménagement durable. Elles soutiennent aussi la réflexion sur la meilleure façon d’investir, dans des constructions nouvelles, des ressources privées et publiques limitées, et offrent le moyen d’évaluer les effets à long terme sur le territoire du développement des systèmes de transports (personnes, marchandises, informations). Ce projet doit aussi constituer une contribution substantielle à l’histoire du trafic en Suisse.

Le projet est dirigé par le professeur Kay. W. Axhausen et Peter Keller, de l’Institut für Verkehrsplanung, Transporttechnik, Strassen- & Eisenbahnbau (IVT, institut pour la planification des transports, la technique des déplacements et la construction routière et ferroviaire) de l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich. La recherche elle-même est conduite de façon interdisciplinaire, sous la forme d’une collaboration entre l’Institut d’histoire de l’Université de Neuchâtel et le professeur Laurent Tissot, et le groupe de recherche de ViaStoria (www.ivt.baum.ethz.ch/vrp/projekte_cost340_d.html). Ce projet financé par le Fonds national suisse et par l’Office fédéral de l’éducation et de la science fait partie du programme européen COST 340, dont le thème est «Towards a European Intermodal Transport Network: Lessons from History» (www.cordis.lu/cost-transport/src/cost-340.htm). Le projet est achevé en 2004.

 

Votre contact:

Dr. Hans-Ulrich Schiedt, Recherche

Tel. +41 (0)44 240 34 05, hans-ulrich.schiedt@viastoria.ch