Recherche

Karrgeleise Vuiteboeuf

Voie à ornières près de Vuiteboeuf VD

 


«Mythos Karrgeleise». Article sur le projet de recherche dans la revue «Les chemins et l’histoire» 2002
(document PDF en allemand, à ouvrir avec Adobe Acrobat Reader; 880 KB)

   

Retour à la page précédente

Le mythe des voies à ornières

On a émis beaucoup d’hypothèses sur l’âge, la formation et la fonction des voies à ornières. Elles continuent à fasciner. La régularité des rainures inscrites dans la roche suggère l’intervention humaine et donne l’impression d’un usage remontant à la nuit des temps. Il n’est donc pas très étonnant que l’opinion la plus répandue est que les voies à ornières sont d’origine romaine. Leur étude révèle toutefois une autre image.

Dans le cadre d’un projet du Fonds national, Guy Schneider, collaborateur de ViaStoria, a examiné entre 1997 et 2001 dix voies à ornières en Suisse, en Alsace et dans le Val d’Aoste. L’objectif principal de cette étude était d’obtenir des réponses quant à l’âge et à la formation des rainures. La recherche comprenait une analyse détaillée de leur morphologie et la mesure de leur largeur grâce à un instrument spécialement mis au point.

A Vuiteboeuf (VD), le lieu central d’étude, on a pu identifier jusqu’à 30 tracés de quatre largeurs différentes, dont l’usage a pu être attesté dès le XIIIe-XIVe siècle jusqu’à 1760. Sur les autres lieux d’étude en Suisse, l’instrument a également permis de mettre en évidence des tracés de différentes largeurs. L’ensemble des résultats des relevés de terrain a été saisi dans un Système d’information géographique. Les analyses ultérieures ont révélé que tous les lieux examinés ont une longue histoire, qui s’est souvent étendue jusqu’à l’époque moderne – toutes les voies à ornières ne sont donc pas d’époque romaine.

 

Votre contact:

Guy Schneider, collaborateur scientifique
Tél. +41 (0)31 300 70 63, guy.schneider@viastoria.ch